La revue Maclean’s s’entretient avec l’architecte Peter Clewes au sujet de l’agrandissement du Fairmont Château Laurier

La journaliste d’Ottawa, Shannon Proudfoot, a interviewé Peter Clewes, directeur chez Architects Alliance et architecte en chef du projet d’agrandissement du Château Laurier. Elle lui a demandé en quoi l’hôtel patrimonial a influencé l’apparence de l’agrandissement qu’il a conçu. Sa réponse :

Le toit mansardé et fortement incliné est probablement la composante la plus caractéristique de l’hôtel parce qu’il se profile sur la ligne d’horizon de la ville. Nous n’avons pas voulu le dépasser en hauteur. Dans le style de son époque, l’hôtel est revêtu de calcaire et entaillé de fenêtres profondes; il a un caractère solide et intemporel. Nous avons réinterprété ce caractère en utilisant le calcaire comme revêtement extérieur et en dotant la structure de fenêtres profondes alignées verticalement sur un motif contemporain et fantaisiste que d’aucuns ont comparé à un code-barre. Nous cherchons simplement à dire qu’il s’agit de la plus importante structure des environs. [L’ajout] est une structure distincte qui est reliée à l’hôtel par du vitrage. Il y a donc une démarcation très nette entre l’ancien et le nouveau. Un des avantages de ce projet est qu’il dégage les fenêtres de la façade nord de la salle de bal qui sont obstruées par la structure de stationnement. La cour intérieure au centre de l’ajout permettra d’exposer ces fenêtres à la lumière du jour.

L’intégralité de l’entretien (en anglais) est disponible sous forme de transcription et de piste audio.